PFAFFENHEIM : Déménagement de l'orgue du Schauenberg

Un trésor en pièces détachées

L'orgue du Schauenberg, en pièces détachées depuis 1965, a été acheminé jeudi entre le couvent Saint-Marc où il sommeillait et les ateliers municipaux de Pfaffenheim. Pour le restaurer, les Amis du Schauenberg lancent un appel aux dons.
C'était un déménagement rocambolesque jeudi entre le couvent Saint-Marc et le bâti-
ment multifonctions de Pfaffenheim: comme la route de Gueberschwihr était fermée pour travaux, l'orgue, réparti en trois camionnettes, a été acheminé via Osenbach et Souttzmatt. À l'arrivée, Hubert Brayé, le facteur d'orgues de Mortswiller qui en assurait Ie transport, a apprécié « I'intérêt de cet orgue confectionné par François Callinet,
le père de Claude-Ignace qui a porté la maison à son apogée. Certes il est en mauvais état, mais comme il est classé à I'inventaire des monuments historiques, il pourra être restauré de façon professionnelle. »
L'orgue a été offert par François Callinet, originaire de Bourgogne et établi depuis 1798 à Rouffach. En réalité, seul I'instrument lui-même a été offert, car le buffet et Ie garde-corps ont été financés par le pèlerinage selon un document des archives paroissiales de Pfaffenheim.

Un voeu formulé par son propriétaire d'Obermorschwihr

Vers 1965, I'orgue a été démonté dans le but de le restaurer. Le devis, établi après le démontage, a paru trop élevé pour être accepté. Après de nombreux débats et
avec l'accord de l'évêque, I'orgue a finalement été vendu à un certain M. Kientzi, organiste d'0bermorschwihr, pour 7 000 francs. Celui-ci a entrepris d'installer
I'orgue chez lui, agrandissant même sa maison, mais ses travaux sont restés inachevés.
En 1993, I'organiste a adressé une lettre au curé de Pfaffenheim pour lui faire part de son souhait de voir l'orgue retrouver sa place dans la chapelle du Schauenberg.
 L'orgue a été racheté par Ie conseil de fabrique, l'association des Amis du
Schauenberg et lAvaprotour (association locale pour la valorisation des produits et du tourisme).L'instrument a été classé au
titre des Monuments historiques en décembre 2011.   
     Aujourd'hui, le conseil de fabrique et I'association des Amis présidée par Bernard Jaeggy évaluent à 140 000 € hors taxe Ie montant de la restauration. L'État devrait mettre la main à la poche - Ie dossier a été déposé - mais un appel aux dons est lancé afin de boucler Ie budget. « D'ici un an, espère Bernard Jaeggy, l'orgue pourra peut-être à nouveau résonner dans sa chapelle d'origine. »
                                                                                                                                                                    Valérie KOELBEL


 Les dons, par chèque à l'ordre du Conseil de fabrique du Schauenberg, peuvent être adressés à: Pèlerinage du Schauenberg, 68 250 Pfaffenheim.


LE SCHAUENBERG OU LA MIRACULEUSE GUÉRISON


Une comtesse de Hesse, épouse du landgrave Louis 1° le Pacifique,état gravement malade et vénérait une statue de la Vierge à l'enfant. Dieu lui est apparu en songe, lui demandant de porter sa statuette au Schauenberg pour obtenir sa guéri-
son. La comtesse a donc envoyé un messager porter la statuette : un ermite l'a accueilli et fait lies prières pour la malade qui guérit miraculeusement. Ce fut le point de départ du pèlerinage.
En 1483, I'évêque de Bâle a élevé la chapelle au rang d'une chapellerie, et celle-ci a connu un essor considérable. En 1515  la chapelle a été agrandie, et en 1685 un édifice plus spacieux a été construit.
Le Schauenberg a été confié aux Franciscains qui ont achevé la nouvelle église et construit les bâtiments du couvent et ses dépendances.

Au moment de la révolution française, les Franciscains ont été chassés. En 1791, l'édifice a été interdit au culte. Deux années après la tourmente, les bâtiments ont été vendus comme bien national pour 1680 livres. Quatre familles de Pfaffenheim les ont alors rachetés dans le but d'en faire un lieu de pèlerinage. Vingt années ont été nécessaires pour la réfection des maisons et de l'église.
Le 1° mai 1810, ceux qui avaient sauvé le Schauenberg en ont fait don à la commune de Pfaffenheim. Et dans les années postconciliaires du XXe siècle, le site a connu une réfection totale. Aujourd'hui, trois religieuses âgées de plus de 80
ans assurent une présence par la prière et l'accueil des pèlerins.

                                                                                                                          DNA 26.05.2013